Magazine

Bretagne Durable - n°5 - automne 2012

3,50 €

Sommaire: 

Au sommaire de ce numéro :

  • Échos d'ici et d'ailleurs

  • Controverse.................Pour ou contre la centrale à gaz?

  • Un temps avec.........Nicolat Hulot : « Montrer de la cohérence pour mobiliser

  • Dossier : Manger mieux, le grand casse-tête !

  • Vagabondages..........Les élèves se mettent au vert à la MFR ; Reboiser durablement le centre Bretagne ?

  • Initiatives.............Pour des collégiens autonomes et éco-responsables ; Le défi de Quéménès : les possibilités énergétiques d'une île ; Se réinsérer sur les chantiers ; La gratuité pour lutter contre le « tout jetable »

  • Portrait de militant : Frédéric Vanpoulle

  • Bretons d'ailleurs

  • En pratique.............Mettre sur pied un Sel ; Des toilettes sèches pour moins de 50 euros

  • Graine d’éco-bretons.............Cahier enfants

  • À faire cette saison .....À table - Au jardin - Au foyer

  • Carnet de balade : La Brière, entre chaumières et marais

  • Lumières..........N. Bouleau, D. Bourg et P. Jorion

  • Éco-Club

  • Arts & Culture

  • Sur la toile

  • Sortons !

  • Carnet d’adresses

Édito: 

Grenelle : bis repetita ?

Après le domaine social, ce fut récemment le tour de l’environnement d’avoir sa conférence, dont l’ambition vise à « définir les voies d'une mutation vers un nouveau modèle de développement durable ». Le tout, en deux jours seulement. Cette nouvelle conférence organisée par le gouvernement, s’est déroulée mi-septembre, avec la participation de nombreuses ONG. L'événement, orchestré par le ministère de l'Ecologie, prend des airs de Grenelle bis, avec ses tables-rondes et ses collèges, autour de thématiques phares : énergie, biodiversité, santé, fiscalité, gouvernance. Sur le papier, on est donc dans la lignée du Grenelle de l’environnement et du pacte écologique de Nicolas Hulot. Comme à chaque fois, ce sont d’abord les points de confit qui ont cristallisé les débats : l’exploitation des gaz de schiste, l’avenir du nucléaire, l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Comme le souligne Nicolas Hulot, instigateur du Grenelle, à qui nous avons ouvert le grand entretien de ce numéro, la conférence environnementale devait permettre une « piqûre de rappel » des objectifs du Grenelle de l’environnement. Mais au moment où nous l’avons rencontré, l’écologiste ne se faisait guère d’illusions, eu égard aux « nombreux signaux contradictoires » envoyés par le gouvernement. Alors que les caisses de l’État se vident, on voit mal comment les ambitions malmenées d’hier – dans le domaine de la réduction des pesticides, du développement des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique, de la fiscalité verte…-pourraient être davantage prises en compte. Et pourtant, conclut Hulot, « nous n’avons pas l’éternité pour agir, c’est maintenant ! ». Vraiment ?