Conseils_pour_éviter_l_installation_de_lérot

Conseils pour éviter l’installation de lérot

Le lérot est un petit rongeur. C’est un cousin du loir. Effectivement, on appelle, aussi cet animal « le loir des greniers ». Il appartient à la famille des rongeurs nocturnes. De ce fait, il ne sort que la nuit. Comme il est menacé de disparition, c’est assez rare de tomber sur lui.

 

Qu’est-ce qu’un lérot ?

 

Un lérot est assez facile à distinguer des autres petits rongeurs ( comme la souris grise, les campagnols, le hamster, le cobaye,  le cochon d’Inde, le mulot, la gerbille ou la musaraigne) grâce à sa fourrure bicolore (noire et blanche).

 

Description et comportement

En tant que rongeur, ses dents pointues sont très aiguisées et font beaucoup de dégâts. Il les utilise pour ronger tout ce qui lui tombe sous la dent. Voici quelques informations le concernant.

  • Son museau est allongé. La plupart du temps, ce petit mammifère vit autour des arbres fruitiers et des jardins. Il aime beaucoup les greniers aussi.
  • Ses principaux prédateurs sont le hibou, la chouette,  tous les oiseaux nocturnes et les rapaces nocturnes.
  • Les mâles et les femelles vont s’accoupler au milieu du printemps.
  • Une femelle lérot peut avoir 2 à 7 petits en une seule portée par an.
  • La gestation dure 21 jours.
  • L’une de ses particularités est sa capacité de se déplacer d’arbre en arbre. Il ne va quasiment jamais par terre.
  • Sa portée annuelle ne lui permettra pas pulluler. Le lérot aime beaucoup hiberner au creux des arbres ou des  nichoirs abandonnés par des oiseaux.
  • Il aime aussi se faufiler dans  les combles et le grenier.

Caractéristiques physiques

Les poils du ventre d’un lérot sont blancs. Ceux de son dos sont brun-gris et ses grands yeux sont encerclés de noir jusqu’à ses grandes oreilles. Sa longue queue se termine par quelques touffes de poils noirs et blanc. Sa taille est d’environ 12 à 15 centimètres (queue non comprise) et il pèse 140 grammes.

 

Comment vit le lérot ?

Ce petit mammifère rongeur est très connu pour les ravages qu’elle cause un jardin, un verger, et une maison.

 

Son habitat

Il faut savoir que les lérots vivent dans les jardins, dans les vergers ainsi que dans les parcs. Il fréquente plus les hommes que le muscardin ou le loir. Il aime les greniers où ils aiment faire du tapage nocturne. Quand vient l’hiver, il hiberne dans un nid de fortune, comme les bâtiments abandonnés.

 

L’alimentation du lérot

Avec ses dents aiguisées, le lérot est capable de manger des fruits, des baies, mais également des petits animaux (lémuriens, escargot, oisillons, petits vertébrés, etc.). C’est un omnivore, son régime alimentaire est aussi composé de graines et de petits insectes. Pendant tout l’été à la fin de l’hiver, cet animal nocturne s’attaquera aux fruits. Vous les verrez grâce aux marques de dents laissées sur les fruits.

Comment éviter qu’un lérot n’entre dans ma maison ?

Pour que le lérot n’ait pas envie d’entrer chez vous, vous pouvez recourir à quelques techniques, naturelles. Vous pourrez utiliser du clou de girofle pour faire fuir un rongeur de petite taille dans le genre du lérot. Vous les mettez dans les endroits où les rongeurs aiment passer.  C’est encore plus efficace si vous utilisez un coton imbibé de clou de girofle.

Le lérot au jardin : conseils pour éviter les dégâts

Le lérot fait partie des espèces menacées, vous ne pouvez pas utiliser de raticides. Pourtant, comme les taupes ou toute autre bestiole qui creuse des terriers, il fait énormément de dégâts sur la végétation du jardin. C’est assez inhabituel, mais pour faire fuir les rongeurs, les excréments de serpents séchés sont aussi très efficaces. Comme le serpent est un ennemi naturel du rongeur, s’il sent ses excréments, il va craindre d’en rencontrer dans les environs.

 

La cohabitation : installation d’un abri pour son hibernation

Si vous ne voulez pas que ces petits mammifères et leurs grandes incisives restent éloignés des habitations, vous pouvez choisir d’installer un abri pour son hibernation. C’est comme les abris pour hérisson. Ils vont s’en servir pour hiberner, pour l’accouplement, etc. Pour le protéger d’un prédateur, cet animal sauvage avec sa queue touffue aimera habiter dans ces habitats que vous aurez installés. 

 

Faire fuir le lérot naturellement

Il y a quelques méthodes naturelles pour chasser un mammifère rongeur comme les rats, les mulots, les, les écureuils et autres nuisibles de votre maison. Les huiles essentielles, grâce à leurs odeurs peuvent être utilisé comme répulsif à nuisible. Vous pouvez également utiliser du papier aluminium. Bouchez tous les trous avec du papier aluminium car ces rongeurs n’aiment pas leurs odeurs.

 

Les pièges, solution ultime

Pour éviter une infestation de lérot, vous pouvez utiliser une machine à ultrasons. Cet appareil émet des ondes inaudibles pour les hommes, mais désagréables pour ce petit animal. Mettez quelques-uns de ces appareils dans les combles

 

Vous pouvez aussi opter pour un piège grillagé qui est très efficace. On l’appelle également la cage à loirs. Vous pourrez ainsi le capturer sans le tuer. Un piège à double entrée est plus conseillé qu’un piège à simple entrée. Vous pouvez également appeler une entreprise de dératisation si vous n’avez plus se solution. Vous pourrez aussi utiliser des cages à appâts, ou des tapettes en bois pour les attraper et éviter de toujours de les tuer.