Conseils_pour_se_débarrasser_du_doryphore_au_jardin

Conseils pour se débarrasser du doryphore au jardin

 

Le doryphore (leptinotarsa decemlineata), encore appelé doryphore de la pomme de terre est un insecte coléoptère qui fait vraiment des ravages sur les plants de pommes de terre. C’est le fléau des jardiniers et du potager.

 

Qu’est-ce que le doryphore ?

Ce petit insecte aux élytres rayés de noir fait beaucoup de dégâts autant dans un état de larve qu’à l’état adulte. Ce phytophage est spécialisé dans les plantes de la famille des solanacées. À part les pommes de terre, elle s’attaque également aux autres solanacées, comme la tomate ou l’aubergine. En ce moment, il reste un problème assez grave dans quelques régions (Nord-est des États-Unis, Europe Orientale, Canada, etc.). De nos jours, il est également très redouté en France. Ces bestioles sont originaires de Mexique. On les découvre aux États-Unis au XIXe siècle, avant d’être introduits en Europe, en France (sur la région bordelaise) par la Première Guerre mondiale.

 

Comment reconnaître un doryphore ?

Il n’est pas difficile de reconnaître un doryphore. Vous pouvez distinguer un doryphore adulte et un doryphore encore en état larvaire.

  • L’adulte : ce coléoptère adulte mesure entre 10 à 12 mm. Son corps est ovale et bombé. Les élytres sont jaunes et rayés de 5bandes suivant la longitude noire.
  • La larve : en fonction du stade de développement, les larves de ces insectes nuisibles mesure de 1,5 mm à 12 mm. La couleur des larves est jaune orangé, les têtes et les pattes  sont noires. Il y a deux rangées de taches noires décorent leurs abdomens.

L’installation du doryphore : ce qu’il faut savoir

Ces insectes phytophages qui sont les cousins des scarabées sont des insectes ravageurs. Il y a quelques éléments à connaître pour ne pas paniquer dans le cas d’une éventuelle infestation.

Ce qui attire les doryphores

Les larves de ces coléoptères ravageurs des plantes affectionnent particulièrement les pommes de terre et autres légumes. Ils vont dévorer les racines, les tiges, les tubercules, ainsi que les feuilles des plantes qui ont été attaquées.

Comment arrivent les doryphores ?

Le doryphore est une vraie calamité pour le jardinier cultivant ses pommes de terre. La population de doryphores devient très importante quand vient le printemps quand il fait particulièrement chaud. L’adulte passe tout son hiver dans la terre pour ne sortir pour que les femelles pondent sous les feuilles. Vous ne devez pas confondre les larves coccinelles en fin de mue, et les larves de doryphores. Elles se ressemblent assez : les points noirs pour les coccinelles sont sur le dos, et pour les doryphores, c’est sur les côtés. Ce serait dommage de tuer des larves de coccinelles qui vont à leurs tours lutter contre les pucerons et lutter contre les ravageurs.

Lutter contre le doryphore : des solutions écologiques

Il existe beaucoup de moyens de chasser le doryphore. La plus écologique et le pour éviter les attaques d’insecticides est le ramassage à la main.

 

Commencez par le ramassage à la main

La reproduction assez rapide du doryphore rend assez difficile de s’en débarrasser. Le ramassage manuel est la méthode la plus naturelle et le plus efficace contre les insectes nuisibles. Cette méthode est efficace, car elle limite les dégâts sur les feuilles, les plantes, ainsi que les tubercules. Notons qu’elle n’est efficace que si les doryphores ne sont pas très nombreux dans le jardin ou le potager. Le seul hic dans cette méthode est que c’est un travail chronophage qui demande de la méticulosité. Surtout si la parcelle à couvrir est assez vaste.

 

Vinaigre blanc contre les doryphores : une bonne idée ?

Il y a des méthodes naturelles pour ne pas avoir à utiliser un insecticide pour éliminer ces parasites. Dans cette lutte écologique, le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude seront nos meilleurs alliés dans la lutte biologique contre une attaque d’insectes. Dilué avec de l’eau, le vinaigre blanc peut être appliqué sur les plantes-hôtes. Pour ce qui est du bicarbonate de soude, vous devez l’associer avec de l’eau, du savon de Marseille et un peu d’huile végétale. Vous déciderez de la quantité dépendra de la grandeur du potager. 

 

Le traitement naturel par les plantes

Quand les doryphores deviennent trop nombreux, vous pourrez lutter contre les insectes avec des répulsifs fabriqués naturellement. Vous pouvez préparer des infusions à l’ail. Pour cela, suivez cette recette :

  • Écrasez 250 g d’ail avec la peau ;
  • Mettre dans une casserole avec 1 litre d’eau froide, la couvrir et porter à ébullition ;
  • Enlevez du feu et laissez infuser une demi-journée ;
  • Filtrez et ajoutez de l’eau pour diluer ;
  • Mettez une cuillère à soupe de savon noir liquide ;
  • Vaporisez l’infusion sur les plantes infestées.

Vous pouvez également utiliser du purin de plantes pour vous débarrasser des doryphores. Voici les ingrédients nécessaires pour cette préparation :

  • Les feuilles de chou ;
  • Le pissenlit ;
  • La rhubarbe ;
  • Le sureau ;
  • Le plantain ;
  • L’ortie ;
  • La prêle ;
  • La fougère ;
  • La consoude.

Une fois que vous aurez toutes ces plantes, prenez 100 grammes de chaque pour 1 litre d’eau dans un récipient. Laissez macérer et fermenter 2 à 4 semaines tout en mélangeant. Il faudrait rajouter de l’argile ou de poudre de roche afin d’atténuer la mauvaise odeur.

 

Les poules, une solution écologique efficace !

Il y a beaucoup d’ennemis naturels des doryphores à savoir les oiseaux et les poules. Les poules peuvent avaler plusieurs doryphores en grattant le sol des jardins et des potagers. Ce sont des alliés de tailles pour protéger vos cultures. Laissez vos poules aller et venir dans votre potager pour se débarrasser des insectes adultes et aussi des petites larves.