La_vie_en_van_peut_être_un_mode_de_vie_exceptionnellement_écologique

La vie en van peut être un mode de vie exceptionnellement écologique

 

Bien que de nombreux vanlifers choisissent ce mode de vie pour être plus zéro déchet ou plus minimaliste, les avantages écologiques de la vanlife ne se limitent pas seulement à l’esquive des biens terrestres. Mais encore une fois, certains aspects de la vanlife peuvent s’avérer tout sauf écologiques, s’ils sont mal faits. Voici quelques façons de vivre hors de votre van peut aider à réduire votre impact environnemental.

 

Vanlife favorise vivre plus tout en ayant moins

 

L’avantage écologique le plus apparent de la vanlife réside dans la simplicité du mode de vie lui-même. Emballer tous ses biens terrestres dans un seul véhicule ne sera jamais facile. Même les personnes les plus soucieuses de l’environnement peuvent avoir du mal à réduire leurs vêtements, leurs chaussures et leurs loisirs pour ne pas encombrer leur nouvel espace de vie, beaucoup plus petit. Néanmoins, cette démarche servira à faire de vous un consommateur plus écologique, selon Toujours l’aventure.

La vie en van enseigne aux gens comment s’en sortir avec moins et limiter leur consommation personnelle de produits pétroliers, de vêtements fabriqués par des industries textiles surproductrices et de tous les bibelots décoratifs non biodégradables dont personne n’a vraiment besoin. Il n’est pas nécessaire de faire des achats excessifs ou de dépenser trop quand on sait qu’on n’a plus vraiment la place. Limiter son espace de vie et ses finances permet de réduire efficacement son impact environnemental également.

 

Les vanlifers devraient apprendre à réutiliser tout ce qu’ils peuvent

 

Si vous êtes un lecteur de longue date, vous êtes probablement familier avec le concept du mode de vie zéro déchet, qui vise à réduire son impact environnemental, le choix des produits réutilisables plutôt que des articles à usage unique étant un principe clé. Comme nous l’avons mentionné, s’aventurer dans la vanlife pourrait vous obliger à considérer ce dont vous avez besoin ou non pour votre voyage.

Le blog vanlife suggère de remplacer les tasses à café, les bouteilles d’eau, les cotons, les sacs, les assiettes et les couverts jetables par des versions réutilisables de ces articles. Si vous êtes seul, il y a de bonnes chances que vous n’ayez besoin que d’un seul jeu de chacune de ces choses, de toute façon. Ou deux si vous voyagez avec un ami ou un partenaire. Dans tous les cas, les articles réutilisables prennent beaucoup moins de place que les articles jetables, à la fois dans votre vanhome et potentiellement dans une décharge.

 

La vie en van n’est pas toujours aussi écologique qu’on pourrait le croire.

 

Il semble évident que vivre sur la route dans une petite maison mobile a moins d’impact sur l’environnement que de s’installer en banlieue dans une grande maison alimentée par des combustibles fossiles. Malheureusement, selon un vanlifer conscient de ses responsabilités, les calculs ne sont pas toujours en sa faveur. D’après This is Range, parcourir 12 500 miles par an dans un van génère environ 10 000 livres de carbone.

Ce chiffre peut sembler important, mais il ne tient pas compte du combustible de cuisson, de la lessive et de la recharge des appareils électroniques. Au bout du compte, même en faisant des choix durables et en adoptant un régime à base de plantes, un vanlifer peut quand même contribué à l’émission de 6 tonnes de carbone dans l’environnement au cours d’une année passée sur la route. Ce chiffre est supérieur à la moyenne mondiale de 5 tonnes par personne.

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater !

Apropos de nous

Suivez notre voyage agricole, avec les hauts et les bas de la culture et du partage de délicieux aliments. Parfois, il s’agit d’une recette ou d’un outil de cuisine préféré, parfois d’un succès ou d’un échec…

Copyright bretagne-durable. 2022. Tous droits réservés