Qu_est_ce_qu_un_sol_limoneux_?

Qu’est-ce qu’un sol limoneux ?

 

Un sol limoneux est un mélange minéral d’argile, de sable et de limon. Dans les bonnes proportions, le terreau est le milieu idéal pour la croissance des plantes. Sa teneur en minéraux constitue moins de la moitié du sol, tandis que le reste est constitué de matière organique et d’espace vide. Sans ces deux derniers éléments, peu de choses peuvent pousser dans un sol limoneux. C’est ce mélange parfait d’argile, de sable et de limon qui va créer l’espace vide permettant aux minéraux, à la matière organique, à l’eau et à l’air de favoriser la vie.

 

Géologie pour les jardiniers

 

Au commencement, il y avait des roches – à l’origine du granit et du basalte, puis du schiste, de l’ardoise, du calcaire et du grès. Les sols sont le produit de l’altération de ces roches, que ce soit par des moyens mécaniques (comme l’érosion par le vent ou l’eau) ou chimiques (comme l’oxydation ou l’hydrolyse). Le granit se décompose en sables limoneux, le basalte en sols argileux. Le schiste, l’ardoise et le calcaire se décomposent en argile et en limon. Le grès, de manière prévisible, se décompose en sable.

 

La différence entre l’argile, le sable et le limon réside dans la taille du grain. Le sable est gros, l’argile est petite et le limon est entre les deux. Une particule d’argile très fine, en revanche, mettra environ 860 ans pour tomber de la même distance. Le limon tombera sur la même distance en cinq minutes ». En tant que composants distincts dont la taille varie de manière si significative, ces trois particules de sol contribuent à des propriétés différentes pour un sol sain.

 

Comment jardiner avec un sol limoneux ?

 

Comment savoir si votre sol limoneux présente le bon équilibre entre sable, limon et argile ? Faites le simple « test de l’écrasement ». Prenez une poignée humide de votre terre de jardin et serrez-la dans votre poing. Si la motte se défait immédiatement, votre sol est trop sableux. Si elle ne s’effrite pas du tout, votre sol est trop argileux. Un sol trop limoneux sera visqueux lorsqu’il sera humide et deviendra poudreux lorsqu’il sera sec. Le sol limoneux idéal conserve sa forme, mais s’effrite si vous commencez à le fouiller. Pour un test plus scientifique, le bureau de vulgarisation de votre comté ou le service de vulgarisation de votre université peut déterminer votre type de sol et son adéquation au jardinage.

 

Le moyen de créer le bon équilibre est d’ajouter de la matière organique – comme du compost, des tontes de gazon, des feuilles séchées ou du fumier composté – qui se décomposera avec le temps. Cela ajoutera des nutriments à votre sol, attirera les vers et les micro-organismes, créera des poches d’air vitales et aidera votre sol à retenir l’humidité. Vous pouvez lancer le processus en achetant du terreau dans les jardineries, qui coûte généralement entre 40 et 50 dollars le mètre cube. (Un yard cube de loam remplira le lit d’une camionnette.)

 

Les plantes extraient les précieux nutriments de votre sol, il est donc important de rafraîchir régulièrement votre sol avec des matières organiques. Faites-le chaque année au début du printemps ou, mieux encore, à la fin de l’automne, pour donner à la matière organique le temps de se frayer un chemin jusqu’au niveau des racines de votre sol. Plutôt que d’acheter du compost, cependant, il est assez facile de faire le vôtre. Voici quelques stratégies :

 

  • Cultiver une culture de couverture. À l’automne, la culture d’une culture de couverture rendra les nutriments à votre sol. Les cultures de couverture idéales comprennent le trèfle, le ray-grass, la luzerne ou le sarrasin. Une fois que la culture atteint quelques pouces de hauteur, labourez-la dans le sol, laissez-la passer l’hiver, puis retournez-la une fois de plus au printemps.
  • Épandez les tontes de gazon ou les feuilles mortes comme paillis. Ils garderont le sol de votre jardin plus frais, ce qui l’aidera à retenir l’humidité, inviteront les décomposeurs comme les vers, et fourniront de l’azote, du potassium et du phosphore à votre sol.
  • Utiliser ce que vous avez cultivé. À l’automne, déracinez vos fleurs et légumes annuels, mais laissez-en une partie sur le sol pour qu’ils se décomposent pendant l’hiver. Travaillez-les dans le sol au printemps.
  • Rottez vos cultures. Ne plantez pas les mêmes fleurs ou légumes annuels au même endroit chaque année. Remplacez les légumineuses comme les pois par d’autres plantes toutes les quelques années.
  • Faites votre propre compost. Un bac à compost d’arrière-cour peut être fabriqué à partir de quatre palettes d’expédition en bois maintenues ensemble par des équerres.
  • Ayez de la patience. Dans la nature, un sol limoneux met des siècles à se former, il vous faudra donc peut-être plus d’un an pour créer un terreau parfaitement équilibré.

 

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater !

Apropos de nous

Suivez notre voyage agricole, avec les hauts et les bas de la culture et du partage de délicieux aliments. Parfois, il s’agit d’une recette ou d’un outil de cuisine préféré, parfois d’un succès ou d’un échec…

Copyright bretagne-durable. 2022. Tous droits réservés