Si certains chemins sont accessibles en vélo, les sentiers de bord de mer sont généralement interdits aux bicyclettes pour ne pas abîmer la flore des zones littorales. © Y. Le Gall / CRT

Actualités

Salon Ille et Bio - 10/11/12 oct 2014

Demandez le PROGRAMME !

Amis bénévoles, exposants, sympathisants,

Le rentrée est là et avec elle la 23ème édition du salon Ille et Bio qui s'approche à grand pas !

Voici tout chaud tout beau, le visuel et le dépliant de l'édition 2014.

Vous y aurez un aperçu des conférences et des différents espaces du salon. Le détail des animations sera accessible au fil de l'eau sur notre site internet.http://www.illeetbio.org/salon-ille-et-bio/salon-ille-bio-2014/

Quelques nouveautés cette année :
-  La SANTE POSITIVE A L'HONNEUR – retrouvez une dizaine de conférences thématiques
- RESERVATION DES CONFERENCES : la moitié des places de conférences sera mise en réservation. Retrouvez très prochainement le module de réservation en ligne sur notre site internet
- Le GALLECO, monnaie officielle du salon. Plus d'informations à suivre...

Et bien sûr retrouvez-nous tout au long des mois de septembre et octobre sur facebook : https://www.facebook.com/pages/Culture-Bio-Salon-Ille-et-Bio/207144929297489

 

Pour l’eau, pour nos territoires, le porc sur paille ....naturellement

A l'occasion de l'ouverture du SPACE, le réseau Cohérence tient à rappeler les avantages du système d'élevage de porc sur paille dont l’efficacité économique et environnementale a été reconnu il y a quelques mois par une étude du Commissariat Général au Développement Durable (http://www.developpement-durable.gouv.fr/L-efficacite-economique-et.html).

Les avantages de ce système ont été repris dans une brochure intitulé "Pour l'eau, pour nos territoires, le porc sur paille ... naturellement" que vous pouvez télécharger ici (www.porc-sur-paille.org/wp-content/uploads/2014/08/porc-sur-paille-V6.pdf

D'autres éléments techniques et études sont également accessibles sur un nouveau site  www.porc-sur-paille.org/ qui souhaite devenir un espace de référence pour les élevages sur litière.

Enfin, nous vous invitons à découvrir la vidéo de présentation de la marque Porc Authentique http://www.porc-authentique.com/

Contact :

Jean-Bernard Fraboulet
02 96 58 01 94 / 06 98 67 56 00
 

****************************************
Réseau Cohérence
1, place Jules Ferry
56100 Lorient
02 97 84 98 18

Le 21 septembre, le monde entier se met en marche pour le climat !

A PARIS : 14H PLACE DE LA RÉPUBLIQUE

Plus de 2.000 événements dans 136 pays

Brad Pitt, Leo Messi, Mélanie Laurent, Mathieu Kassovitz, Omar Sy et bien d’autres appellent à rejoindre la plus grande mobilisation jamais organisée sur le climat.

Le 21 septembre, des milliers de manifestations à travers la planète auront lieu à l’occasion de la première Marche mondiale pour le Climat, la plus grande mobilisation citoyenne jamais organisée sur l’enjeu climatique. Des centaines de milliers de participants sont attendus pour cette initiative historique.

Cet événement inédit intervient deux jours avant le sommet spécial des Nations unies sur le changement climatique, qui posera le 23 septembre à New York les jalons de la Conférence mondiale sur le Climat prévue à Paris en 2015 (COP21). L’objectif : organiser une mobilisation sans précédent afin d’exiger des mesures ambitieuses de la part des chefs d’Etat sur le climat.

Ricken Patel, directeur du mouvement citoyen Avaaz, qui compte plus de 38 millions de membres dans le monde : “Un très grand nombre de personnes sur la planète sont alarmées à propos du changement climatique. Mais durant des années, personne n’a érigé de bannière disant aux dirigeants : “C’est le moment et l’endroit de montrer que vous agissez”. Cette bannière, c’est la Marche mondiale pour le Climat, et la réponse de la société civile est phénoménale.”

Plus de 2.000 organisations représentant près de 100 millions de personnes dans le monde soutiennent cet événement, ainsi que de nombreuses personnalités telles que Brad Pitt, Leo Messi, Melanie Laurent, Peter Gabriel, Edward Norton, Matthieu Kassovitz, Omar Sy, Brian Eno, Fernando Meirelles -- et ce n’est qu’un début !

De New York à Berlin, de Bogota à New Delhi, de Londres à Rio et de Paris à Melbourne, près de 400.000 personnes ont déjà signé en ligne à l’appel à se joindre à la Marche. Plus de 2.000 événements sont prévus à travers 136 pays. Le plus gros rassemblement est attendu à New York, où environ 100.000 personnes marcheront dans les rues de Manhattan. A Rio, des messages seront projetés cette semaine dans plusieurs langues sur la statue géante du Christ pour appeler à rejoindre la marche.

En France, plus d'une trentaine d'organisations de tous horizons participent à l’initiative « Paris Marche pour le Climat » -- cohortes de vélos, rollers, tambours, batucadas, banderoles, pingouins, tissus et coeurs verts -- pour appeler le gouvernement français à faire preuve d'un leadership fort en vue de la COP21.

Dès 14h00, la marche conduira les milliers de participants de la Place de la République au parvis de l’Hôtel de Ville, où une scène accueillera des personnalités comme Nicolas Hulot venues témoigner leur soutien et rappeler l’importance de l’enjeu climatique. Le chanteur Patrice partagera en musique son engagement pour la protection de la planète. L'artiste digitale Naziha Mestaoui, fondatrice d’Electronic Shadow, conduira une performance sonore interactive au rythme des battements de coeurs. Le dispositif “Marche propre” assurera que les participants ne laisseront dans les rues de Paris que la trace de leur pas. Des campagnes d'affichage sont lancées à Paris et dans le métro parisien. 

Des milliers de citoyens à travers la France coordonnent aussi des actions dans leur ville (voir la carte des mobilisations). 

Cette initiative représente une étape historique pour Avaaz : pour la première fois, le plus grand mouvement citoyen en ligne se mobilise massivement “offline”.

Lors du Sommet des Nations unies sur le changement climatique, l’économiste Jeffrey Sachs remettra directement aux chefs d’Etat réunis à l’ONU la pétition mondiale d'Avaaz que plus d'un million de personnes ont déjà signé pour demander des énergies 100% propres.

Contact : Aldine Furio, aldine@avaaz.org, +33 686 929 330

Développement de l’agriculture biologique 2015-2020: Les producteurs bio demandent à l’Etat et aux Régions de revoir leur copie

Depuis plusieurs mois maintenant, la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB), qui regroupe près de 10 000 agriculteurs bio, alerte l’Etat et les régions sur leurs maquettes budgétaires prévisionnels pour la mise en place des dispositifs d’aides à la conversion et au maintien en agriculture biologique dans le cadre de la Politique Agricole Commune de 2015 à 2020. Aujourd’hui, la Commission européenne demande clairement à l’Etat français et aux Régions, autorités de gestion, de revoir leur copie pour répondre aux objectifs de doublement des surfaces bio d’ici 2020.

Les constructions des Programme de développement rural régionaux (PDRR) sont en cours de finalisation et la Commission européenne a présenté en août ses observations au ministère et aux régions concernant le cadre national de développement rural.

Ce document de 105 pages est très explicite sur les incohérences des dispositifs et leurs imprécisions notamment en ce qui concerne les mesures de soutien à l'agriculture biologique. Cette analyse corrobore totalement les observations et recommandations du réseau FNAB.

En effet, depuis le début des concertations, la FNAB et l’ensemble des professionnels de la bio ont demandé que les MAEC en faveur de la conversion et du maintien en agriculture biologique soient clairement distinguées et les plus élevées pour être incitatives et pour véritablement reconnaitre les services environnementaux rendue par l’agriculture biologique.

De même elle a demandé des budgets suffisants pour y arriver, à l’échelle de l’Etat mais aussi de chaque région.

La commission va dans le même sens. Extraits : "La Commission s'attend à que les PDR des régions françaises prévoient les crédits budgétaires nécessaires pour soutenir le passage à l'agriculture biologique, afin de répondre à l'objectif du plan d'action national de doubler les surfaces bio en 2017. Cela permettrait aussi de répondre à la recommandation du Plan d'action pour l’avenir de la production biologique dans l’Union européenne approuvé récemment par la Commission."

Aujourd’hui la FNAB et la société civile (cf. près de 50 000 signatures de soutien à ce jour) attend de véritables avancées pour faire de la politique agricole un véritable outil au service des demandes sociétales.

Pétition en ligne : http://www.change.org/p/pour-que-l-aide-au-maintien-soit-ouverte-sans-re...

 

 

Cet article provient d'un communiqué de presse.

Une semaine pour fêter les semences paysannes !

L'art de réutiliser ses propres semences est l'acte fondateur de l'agriculture. Ce savoir, que l'on croyait disparu sous les coups de boutoir de l'agriculture industrielle, est aujourd’hui en pleine renaissance. De multiples collectifs de paysans, jardiniers et citoyens se le réapproprient et apportent ainsi leur contribution à la nécessaire transition vers un modèle agricole plus sobre, respectueux des milieux et des êtres vivants.

Le Réseau Semences Paysannes (RSP) lance la seconde édition de la Semaine des Semences Paysannes. Du 20 au 28 septembre 2014, une trentaine d'événements seront ainsi organisés un peu partout en France pour fêter la biodiversité cultivée et sensibiliser chacun sur les enjeux afférents (souveraineté alimentaire, droit des paysans, agroécologie...).

Retrouvez les événements programmés sur le site internet du RSP, rubrique Semaine des Semences Paysannes : bourses de semences, fêtes des battages, visites de collections de variétés paysannes actuelles et traditionnelles, journées d'échanges de savoirs et savoir-faire, portes ouvertes aux Maisons des Semences Paysannes, marchés de producteurs, atelier-cuisine, ciné-débat.....

Il s'agit de partager avec chacun la passion qui alimente ces initiatives à l'origine du renouveau de tous ces légumes, fruits, céréales, prairies et autres espèces agricoles que l'on croyait disparus. Il s'agit également d'alerter le public sur la nécessité de défendre les droits des paysans et des jardiniers de sélectionner, reproduire, utiliser, échanger et vendre leurs semences, droits sans lesquels notre nourriture se réduirait à quelques variétés industrielles gourmandes en engrais et pesticides ou génétiquement modifiées. Cette question politique essentielle est à l'ordre du jour du projet de loi Biodiversité discutée au Parlement cet automne. Pourtant, le gouvernement veut confisquer le débat démocratique en légiférant sur ce sujet par ordonnance. Est-ce pour mieux capituler devant les lobbies dans le secret des cabinets ministériels ? Face à la généralisation de la biopiraterie, qui a permis à trois multinationales semencières de s'emparer de plus de la moitié du marché mondial des semences, le RSP appelle les parlementaires à refuser que le droit soit défini par les lobbies, à se réapproprier leur rôle et à écrire eux-mêmes dans la transparence du débat parlementaire une loi ambitieuse de protection absolue des droits des agriculteurs sur leurs semences et leurs animaux.

Le Conseil d'administration du Réseau Semences Paysannes
Contact : Frédéric Latour, frederic@semencespaysannes.org

Retrouvez notre dossier sur les semences dans notre N°12 de Bretagne Durable actuellement en kiosques et magasins bio !

 

Ce texte provient d'un communiqué de presse.

 

Les générations futures dépendent des décisions actuelles

Participez à la conférence d’End Ecocide on Earth

Soutien, partenaire, ou nouveau venu dans l’aventure End Ecocide, Vous souhaitez en apprendre plus sur l’Ecocide et la manière d’y mettre un terme ? Rejoignez-­nous et participez à notre conférence les 13 et 14 octobre prochains à Bruxelles. L’Initiative Citoyenne Européenne arrive à son terme et marque le début d’End Ecocide on Earth – le monde dans sa globalité étant affecté par l’écocide.

La conférence est gratuite et ouverte à tous.

Lundi 13 octobre, plusieurs conférenciers et experts reconnus discuteront du concept d’écocide. Son histoire, sa définition ainsi que des sujets importants comme – la relation entre l’écocide et les droits des populations autochtones, la sécurité environnementale, la justice, le changement climatique et bien d’autres encore, seront abordés. La conférence permettra également d’en apprendre plus sur les derniers développements dans le domaine législatif – la Charte de Bruxelles et l’amendement du Statut de Rome. Inutile de préciser qu’il s’agit également d’une opportunité unique de rencontrer des personnes, venant de partout en Europe, ayant une grande sensibilité environnementale et avec lesquels vous pourrez partager des conversations inspirantes !

Mardi 14 octobre, nous vous invitons à participer à un atelier sur l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) pour la prochaine génération, vous aurez l’occasion de discuter avec des décideurs politiques et des organisateurs de l’ICE de ce que représente l’organisation d’une telle campagne. Cet événement est co‐organisé avec la campagne ICE. Durant cet atelier nous explorerons les challenges auxquels les initiatives citoyennes font face, et développerons des propositions d’amélioration–afin qu’en bénéficient un maximum d’initiatives dans les années à venir. Une attention particulière sera accordée à la participation des jeunes.

Inscrivez-­vous sur info@endecocide.eu d’ici le 19 septembre.