Le voilier zéro-émission du projet Eco sailing a été conçu avec la participation des internautes via le site Kiss Kiss Bank Bank. En septembre, le bateau est parti de Bretagne pour effectuer un tour du monde. © Eco sailing

Actualités

Passez un réveillon breton et de saison!

Article du Télégramme du 16 décembre en partenariat avec Bretagne Durable.
 
La Bretagne regorge de produits aussi divers que savoureux. Pourquoi ne pas composer vos repas de fêtes avec des viandes, fruits de mer, légumes ou même fromages locaux ?
 
Entrées
Région maritime par excellence, la Bretagne est riche de ses produits de la mer. De quoi proposer un traditionnel plateau de fruits de mer issu de nos côtes : bouquet de crevettes, homard, tourteau et belles araignées du large. Sans oublier les huîtres ! Pensez aussi aux algues : aliment sain, original et à ramasser soi-même. Du tartare de fines algues, à la salade de spaghettis de mer en passant par le mélange crudités / laitue de de mer, les recettes ne manquent pas.
 
Plats
Grande région d'élevage avicole, on trouvera sans mal la version bio du traditionnel chapon ou de la dinde de Noël. Pour ceux qui souhaitent un peu de changement, pourquoi ne pas tenter le rôti de porc élevé sur paille « la bretonne » ou le ragoût d’agneau d’Ouessant ? Le tout  accompagné de légumes bio et de saison (carottes, céleris) du Léon et de délicieuses pommes de terre de l'île de Batz. Les amateurs de produits de la mer pourront se tourner vers le bar de ligne agrémenté de salicorne sautée. Ou miser sur les coquilles Saint--Jacques de la Baie de Saint-Brieuc
 
Fromages
Souvent oubliés, les fromages bretons ne manquent pas de caractère. Le plus souvent, ils sont conçus avec du lait de vache (Tome du Nevet ou des monts d'Arrée) ou de chèvre (le Menez Hom). La production artisanale est fréquemment issue de l'agriculture biologique. Pas toujours évident à trouver en supermarché, les fromages bretons sont vendus sur les étals
des marchés ou directement chez les producteurs. Un conseil : le Ty Nevez, fromage confectionné à base de lait cru de vache et d'algues, puis affiné à l'eau de mer.
 
Desserts
De la tarte aux pommes caramel beurre salé, au meringué rennais aux pommes « reine des reinettes », en passant par les incontournables kouign-amann et far breton, la Bretagne propose plus d’une alternative à la bûche glacée. 
 
Plus d’infos :
www.letelegramme.fr (rubrique loisirs-recettes)

Enfin un accès à la santé pour tous ?

En septembre dernier, Bretagne Durable et Harmonie Mutuelle organisaient, à Quimper, une série de table-rondes consacrées à la santé au travail. Universitaires, professionnels de la santé, représentants des usagers des services de santé et entreprises ont pu débattre de ce sujet dont l'actualité est marquée par la réforme des complémentaires. La généralisation de ces complémentaires va t-elle enfin permettre un accès à la santé pour tous ? Cette interrogation fait partie des questions posées lors de cette rencontre. 

 

Table ronde 3 : Et demain, un accès pour tous à... par BD_info

Lendosphère, première plate forme de financement participatif dédié au développement durable

Lendosphère est la première plateforme de financement participatif essentiellement dédié au développement durable. Laure Verhaeghe, sa co-fondatrice, nous présente le projet. Retrouvez dans le prochain numéro de Bretagne Durable la présentation du premier appel à financement de la plateforme : le développement d'une ferme solaire en Namibie via des prêts remboursés et rémunérés par la revente à EDF de l'électricité produite par deux éoliennes de Bignan (56).

 

Santé au travail : quel rôle doit jouer la prévention ?

En septembre dernier, Bretagne Durable et Harmonie Mutuelle organisaient, à Quimper, une série de table-rondes consacrées à la santé au travail. Universitaires, professionnels de la santé, représentants des usagers des services de santé et entreprises ont pu débattre de ce sujet dont l'actualité est marquée par la réforme des complémentaires. Voici un second extrait de ces rencontres consacré au rôle à accorder à la prévention en matière de santé au travail.

 

Table ronde 2 : La Prévention : Quel rôle peut... par BD_info

Comment la santé des salariés est-elle prise en compte ?

En septembre dernier, Bretagne Durable et Harmonie Mutuelle organisaient, à Quimper, une série de table-rondes consacrées à la santé au travail. Universitaires, professionnels de la santé, représentants des usagers des services de santé et entreprises ont pu débattre de ce sujet dont l'actualité est marquée par la réforme des complémentaires. Voici la vidéo d'une premier échange consacré à la façon dont les entreprises prennent - et ont pris - en compte la santé de leurs salariés, de 1945 à aujourd'hui.  

 

Table ronde 1 : Evolution depuis 1945 : Quel... par BD_info

Introduction de produits bio en restauration collective : L’Etat doit être « exemplaire » !

Communiqué de Presse - FNAB - 2 décembre 2014

Suite à la conférence de presse du ministre de l’agriculture ce jour pour la présentation du guide : « Favoriser l’approvisionnement local et de qualité en restauration collective », la Fédération nationale de l'agriculture biologique des régions de France souhaite rappeler que l’Etat acheteur et/ou prescripteur dans le cadre d’une délégation doit respecter ses engagements de 20% de bio en restauration collective. Les producteurs bio sont organisés pour répondre à cette demande. 

Le local ne suffit pas

L’introduction de produits « locaux » ou « made in France » en restauration collective publique est une première étape pour la relocalisation de l’économie agroalimentaire mais elle ne suffit pas à répondre aux enjeux de la transition agro-écologique de notre agriculture. En effet, quel intérêt d’acheter un aliment local s’il est produit avec de l’engrais chimique importé d’Ukraine et/ou des produits animaux nourris avec du soja OGM sud américain ?

L’Etat doit respecter ses propres engagements

Du Grenelle de l’environnement au Programme Ambition bio 2017 en passant par les engagements du Président de la République, l’objectif de 20% de bio en restauration collective publique d’Etat a toujours été réaffirmé. Espérons que la parution de ce guide ministériel lance cette dynamique du local et bio au sein des restaurants administratifs, inter administratifs, des hôpitaux et des universités. Cet objectif de politique publique appelle des moyens importants d’accompagnement et d’animation. La Fnab animera un séminaire national avec les ministères de l’agriculture, de l’environnement et les services d’achat de l’Etat le 12 janvier prochain à Paris.

Les producteurs bio sont organisés pour répondre à cette demande

Les producteurs bio ont créé des plates formes d’approvisionnement qui couvrent aujourd’hui 70% de la surface métropolitaine. Elles sont clairement en attente des commandes régulières de la part des gestionnaires de la restauration publique. Les structures locales du réseau FNAB sont en mesure d’accompagner les gestionnaires de ces restaurants, par ailleurs il existe un réseau d’accompagnement de formation des cuisiniers peu ou pas sollicité par les services de l’Etat. Le ministre a donné rendez-vous dans six mois pour évaluer le dispositif.

Contacts Presse : Stéphanie Pageot, Présidente de la FNAB, tel. 06 76 41 81 26 Alain Delangle, secrétaire national 06 15 20 10 24 Julie Portier chargé de mission 01 43 38 18 70